OPTIMISER et MANAGER LES RESSOURCES DES COMITÉS DE DIRECTION LE CAPITAL HUMAIN

OPTIMISER et MANAGER LES RESSOURCES DES COMITÉS DE DIRECTION LE CAPITAL HUMAIN

Octobre 2016: APPRENDRE à COMMANDER l'armée en exemple?

L'armée en exemple                                                        Octobre 2016

 

Comment garantir la qualité de l’exercice du commandement des cadres de l’armée de Terre ? Concourant à sa cohésion et à son efficacité opérationnelle, le système de formation initiale de l’armée de Terre fait justement la part belle à cette instruction à l’autorité, autrement appelée leadership. L’armée de Terre dispose d’une riche littérature sur le sujet. L’exercice du commandement et la relation singulière qui se lie entre un chef et ses subordonnés représente un véritable enjeu ayant une finalité opérationnelle. La formation à l’exercice de l’autorité (FEXA) constitue donc un enseignement important dans la formation des futurs cadres de l’armée de Terre aux écoles de Saint-Cyr Coëtquidan. L’enseignement du commandement n’est pas qu’une transmission de savoir-faire ; c’est également un ensemble de savoir-être à adopter par les futurs officiers de l’armée de Terre pour mener à bien l’ensemble de leurs missions. « Commander n’est pas inné même si l’exercice peut être facilité par des prédispositions naturelles » a ainsi écrit le général Bosser dans la préface de la nouvelle édition du Livre bleu sur l’exercice du commandement.

Dans cette optique de former des officiers complets, à Coëtquidan les élèves suivent un enseignement pluridisciplinaire dans lequel la formation humaine a autant d’importance que les formations académique et militaire, faisant de cet apprentissage un des trois piliers de la formation dispensée aux futurs officiers. Un St-Cyrien ou un élève de l’Ecole militaire interarmes consacre, sur trois ans, environ 20% du volume horaire total de sa formation au seul exercice du commandement, sans compter toutes les mises en situation au quotidien (homme de jour, gradé de semaine, pédagogie du sport, etc.).

Pour les officiers sur titre et sous contrat, le rapport s’inverse ; considérant qu’ils disposent déjà d’une formation académique, ces derniers consacrent 80% de leur temps à l’exercice du commandement.

Ainsi, au-delà des savoir-faire techniques, ces futurs officiers acquièrent un véritable savoir-être basé sur le comportement personnel, l’intelligence de situation et la force de caractère, leur permettant in fine d’être de bons « leaders ». Ces qualités, acquises ou innées, leur permettent de discerner dans la complexité, de décider dans l’incertitude et d’agir dans l’adversité.

 

cemat-reedition-exercice-du-commandement_imagelarge.jpg   Le Général Bosser

Commander n'est pas inné

 

L’excellence de la formation des futurs officiers de l’armée de Terre dans l’exercice du commandement est telle que, depuis 2011, le centre de formation Saint-Cyr formation continue (SCYFCO) transpose cette expertise militaire dans le monde civil. De grandes entreprises et de grandes écoles, réputées pour leur excellence, viennent ainsi régulièrement à Coëtquidan effectuer des stages de commandement et de leadership. Comme l’affirment Patrice Huiban et Hugues Marchat dans leur ouvrage Management : l’armée, un modèle à suivre, « Elles [les armées] peuvent aider les organisations non militaires à tirer le meilleur parti de leur capital humain ». En effet, qu’elles soient civiles ou militaires, les problématiques de management et de gestion des équipes sont identiques ; lors de situations difficiles, la prise de décision est cruciale et la réactivité primordiale. Ainsi, preuve du succès de la formule, depuis la création de ces stages, SCYFCO a vu le nombre de stagiaires régulièrement augmenter, passant d’environ 1500 par an en 2013 à près de 2300 l’an dernier.

Pour conserver l’expertise de l’armée de Terre dans l’exercice de commandement, le général Bosser a décidé de réactualiser le Livre bleu sur l’exercice du commandement, dont la dernière version datait de 2003. Cet ouvrage permet à chaque chef de s’approprier l’expérience collective accumulée au cours des siècles.

 Cette dernière version, qui reprend en intégralité le texte de 2003, est complétée d’une seconde partie se voulant plus pratique et moderne, à l’aune des mutations de la société et de l’armée de Terre. Cette réédition s’inscrit, par conséquent, pleinement dans le cadre du nouveau modèle « Au contact ». Car, derrière la réforme structurelle, cette nouvelle organisation de l’armée de Terre marque un changement d’époque. Il était donc nécessaire de repositionner les repères de ce qui constitue le fondement du métier de chef militaire, l’exercice du commandement.

 

 

·  



19/10/2016
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 11 autres membres